Retour à l’accueil

Une nouvelle hausse du prix de l'électricité en janvier

Après plusieurs hausses du prix de l'électricité en 2019, janvier 2020 commence sur le mauvais pied avec la prévision d'une nouvelle augmentation des Tarifs Réglementés de Vente (TRV) de l'électricité comprise entre 3% et 4%. On vous en dit plus !

Les TRV c'est quoi ?
Les Tarifs Réglementés de Ventes ce sont les tarifs pratiqués par les fournisseurs d'énergie historiques : EDF pour l'électricité et Engie pour le gaz. Ces tarifs sont fixés par l'Etat.  

2019, mauvais cru électrique

La tradition veut que les Tarifs Réglementés de Vente de l'électricité (pratiqués par EDF) soient révisés une fois par an en août. Cette révision annuelle prend en compte :
•    les coûts de production de l'énergie ;
•    le coût d'acheminement de l'électricité, qui comprend les réseaux de transport et de distribution ;
•    le coût de commercialisation.

Mais en 2019 le prix de l'électricité a connu plusieurs évolutions, et toujours à la hausse.  Ces hausses consécutives ont mené à une augmentation globale des TRV de 7,13% pour l'année 2019. Cette progression a représenté une dépense supplémentaire de 180 euros pour les ménages qui se chauffent à l'électricité, et de 90 euros pour les autres.  

La première hausse de 2020 prévue pour janvier

La tendance de 2019 semble vouloir se prolonger en 2020. En effet, il est prévu qu'en janvier, les TRV connaissent une nouvelle augmentation comprise entre 3% et 4%. Soit en moyenne une augmentation de 60 euros sur la facture d'un ménage se chauffant à l'électricité, et de 30 euros pour les ménages se chauffant autrement.

Cette hausse potentielle viendrait d'une recherche de compromis entre l'Etat, la Commission européenne, EDF et les fournisseurs alternatifs. Il est prévu que l'activité d'EDF soit séparée en deux avec d'un côté les fonctions de distribution de l'électricité (Enedis) et de l'autre les activités de production d'électricité (le nucléaire). En contrepartie, EDF verrait le prix de son électricité d'origine nucléaire (Arenh), qu'elle a obligation de vendre à ses concurrents, revalorisée à 45 euros le mégawattheure (MWh), au lieu des 42 euros actuels. Une mauvaise nouvelle pour les consommateurs sur qui sera répercutée cette hausse du prix du MWh.

Comment limiter cette hausse ?

En souscrivant une offre à prix fixe, vous êtes assuré de payer le prix négocié pendant la durée de votre contrat, et cela peu importe l'évolution des prix de l'électricité. Selon les fournisseurs d'énergie, la durée du contrat pour une offre à prix fixe est comprise entre 1 et 4 ans, durée pendant laquelle si les prix du TRV augmentent, vos prix ne bougeront pas. Mais ce choix reste un pari puisque de la même manière, si les TRV baissent, vous ne bénéficierez pas de cette baisse.

Vous pouvez également porter votre choix sur une offre à prix indexé sur le TRV. C'est une offre qui évolue en même temps que le TRV mais qui vous garantit une économie de X% par rapport à celui-ci. Le pourcentage de remise dépend des fournisseurs et des offres.

Chez Total Direct Energie, avec l'offre Online vous bénéficiez d'une remise de 10% par rapport au tarif réglementé d'EDF HT.

Vous pouvez effectuer une simulation pour vous aider à choisir l'offre qui correspond le mieux à votre profil de consommation. Ensuite, il sera possible de souscrire directement en ligne une offre d'électricité adaptée.